Aller au contenu
l’actu

l’information municipale

en continu
Retour en images sur la cérémonie de Commémoration de l’Appel du 18 juin 1940

C’est ce samedi matin, sous un soleil de plomb, que s’est déroulée devant la Mairie du V…

Voyage chaleureux des aînés en Baie de Somme

Nous étions 70 à participer mardi 24 mai dernier au voyage des aînés en Baie de Somme. Partis de trè…

Permis piéton en poche pour les élèves de l’école

Recevoir un diplôme est toujours un moment important, quel que soit l’âge. Et c’est donc…

La cantine à l’heure espagnole

C’est un des moments les plus attendus par les élèves de l’école Cavelier de la Salle : …

Un camion-magasin épicerie chaque mardi au Val de la Haye

Apporter des services diverses et variés aux Vaudésiens en privilégiant les circuits courts et les p…

Commémoration annuelle de la section Rouen-Dieppe de l’union nationale parachutiste

Après des annulations pour cause de pandémie de Covid-19, c’est avec plaisir et sous la condui…

on bouge

Vos rendez-vous

Le futur
Commémoration de l’Appel du 18 juin

La cérémonie de Commémoration de l’Appel du 18 juin 1940 se déroulera au Val de la Haye samedi 18 ju…

Fêtes de la St Jean au Val – Vendredi

Tout commence le vendredi 24 juin par un concert de Sacha Nemmar Quartet à 21h Vous pouvez le découv…

Fêtes de la St Jean – Dimanche

Une dernière belle journée nous attend dimanche 26 juin pour clôturer en beauté ces trois jours de V…

Chenille grand machaon
futur

Des fleurs et des papillons


 
En général, le vol des papillons émerveille le public alors que la vue d’une chenille – une bestiole rampante ! – créée du dégoût ou de la frayeur. Et pourtant, pas de très beaux papillons sans chenilles.
L’existence de ces insectes est régi par un cycle biologique que lors de son apparition au printemps, un imago femelle (le papillon volant) s’accouple et pond ses œufs sur des plantes ciblées. Des œufs sortent des chenilles qui ne s’arrêtent pas de dévorer tout ce qui convient à leur régime alimentaire. Devenues bien grosses et ayant échappées à la prédation des oiseaux, elles se transforment en chrysalides qui s’enterrent dans le sol pour y passer l’hiver (diapause) pendant que les imagos meurent. Au printemps suivant, un nouvel imago déploiera ses ailes en sortant de la chrysalide.
Cliquez ici pour en savoir plus

mairie

Contactez-nous

via le formulaire ci dessous …