Le retour des Cendres de Napoléon -1-

Premiere Partie: Un peu d’histoire, le contexte de ce retour des Cendres

cliquer pour agrandircliquer pour agrandir
Napoléon dans son testament à Saint-Hélène arguant ses dernières volontés : « Je désire que mon corps repose sur les bords de la Seine au milieu de ce peuple français que j’ai tant aimé ». daté du 16 avril 1821 à Longwood.

Le retour des cendres: l’évènement

C’est au cours de la seconde Restauration que la légende de Napoléon se met lentement mais surement à envahir la France. Cela se manifeste par exemple avec les objets (assiettes, pommeaux, tabatières…). Pas moins de trente pétitions en faveur du retour des Cendres sont présentées , sans succès à la chambre des pairs entre 1830 et 1839.

Louis Philippe, roi de France, sur l’argumentation d’Adolphe THIERS alors président du conseil, autorise celui-ci à demander aux Anglais le retour du corps. Auguste CAFFARELLI aura la charge de ce transfert. Il s’est illustré comme étant l’aide de camp de l’empereur Napoléon Ier, pendant le premier empire.. CAFFARELLI a été fait pair de France le 19 novembre 1831 et secrétaire de la chambre en 1832. A ce titre, il est nommé rapporteur de la commission chargée de l’examen du projet et du retour des Cendres.

La décision est prise le 1er mai 1840. GUIZOT, ambassadeur à Londres, présente et négocie le retour de l’Empereur avec Lord PALMERSTON. Ce dernier accepte « cette demande bien française».

Le 12 mai 1840, THIERS obtient un large crédit et cela permet au Prince de JOINVILLE (3 ème fils de Louis.Philippe) d’effectuer cette mission et de partir pour Saint-Hélène. Le 7 juillet 1840, la frégate La Belle Poule et la corvette La Favorite appareillent pour Toulon. L’expédition parvient à Saint-Hélène le 08 octobre 1840. La Belle Poule et La Favorite mouillent à Jameston. Le Prince de JOINVILLE décide d’éxécuter sa mission sans délai.

Dans la nuit du 14 au 15 octobre 1840, soit 25 ans jour pour jour après l’arrivée du Northumberland, les membres de la mission pénètre dans l’enclos de la tombe.

Vers 01h45, les dalles sont descellées et vers 09h30 le cercueil en acajou est hissé sous une tente. Le dernier couvercle enlevé, l’Empereur apparait tel qu’au lendemain de sa mort. Les constations du Docteur GUILLARD terminées, le cerceuil est refermé.

Un sarcophage d’ébène marqué d’or amené spécialement de France, est, sous une pluie battante, transporté de Longwood à Jameston. Dans la rade, La Belle Poule attend son précieux chargment. Le Général MIDDLEMORE remet officiellement le corps de l’Empereur au Prince de JOINVILLE.

L’impossant sarcophage de 1200 kilos est placé avec difficulté à bord du navire. La nuit tombe déjà et l’abbé COQUEREAU, aumonier de la mission de SAINT HELENE, donne l’absoute. (Prière qui termine une cérémonie funèbre). Quatre sentinelles veilleront la dépouille de l’Empereur. Toutes voiles dehors, La Belle Poule par un temps de grosse mer se dirige vers la France.

Les côtes françaises sont en vue . le 30 novembre , La Belle Poule jette l’encre à 05h30 dans la rade de Cherbourg. Le Prince de JOINVILLE consigne dans son journal de bord « enfin c’est fini et Dieu est grand ».

Jacques Porte